Conseils de santé & Services officinaux

Publicité

Publicité

Pharmaxie ne créé pas d'article. Pharmaxie héberge les articles

Article de santé

Catégorie : Maladie, virus Nouvelle recherche
Note
 

Cholestérol

Le bon, le mauvais... Qu'est-ce que le cholestérol ? Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire ? Comment faire baisser mon cholestérol ? Quelles sont les graisses à éviter et les graisses à conserver ?

Qu’est ce que le cholestérol ?

Qu’est ce qu’une hypercholestérolémie ?

Je ne me sens pas malade, alors pourquoi est ce si important de faire baisser mon taux de cholestérol

Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire modifiables ?

Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire non modifiables ?

Jusqu’ou mon cholestérol doit il baisser ?

Comment faire baisser mon cholestérol ?

Quelles sont les graisses à éviter et les graisses à conserver ?

Qu’est ce que le cholesterol ?


A quoi sert il ?

Le cholestérol est une graisse (lipide) indispensable à l’organismes. il est le point de départ de la fabrication de beaucoup de substances comme les hormones, les vitamines ou la bile. C’est également un des constituants de l’enveloppe (ou membrane) qui entoure nos cellule.

c1.gif

D’ou vient il ?

Le cholestérol dont nous disposons provient pour 1/3 de notre alimentation (ex : oeufs, abats, certaines charcuterie..) et les 2/3 restants sont fabriqués directement par notre foie.


Le bon et le mauvais cholesterol

Le cholestérol peut être divisé en 2 grandes catégories :
Le mauvais cholestérol dit "LDL - Cholestérol" peut  se déposer sur les parois de nos artères risquant à la longue de les obstruer.
Le bon cholestérol dit "HDL - Cholestérol" est recyclé par l’organisme ou éliminé.


Qu’est ce qu’une hypercholestérolémie ?

Le cholestérol est naturellement présent dans le sang à un taux inférieur à 2 g/l. Au delà de ce seuil, on peut parler d’hypercholestérolémie.
c3.gif
Il existe 2 grands types d’hypercholestérolémie :
- Les hypercholestérolémies dites "pures", qui correspondent à une augmentation exclusive du cholestérol dans le sang.
- Les hypercholestérolémies dites "mixtes", qui associent à la fois une augmentation du cholestérol et des triglycérides (les triglycérides sont des graisses nécessaires à l’organisme comme réserve d’énergie. Contrairement au cholestérol, elles proviennent surtout de l’alimentation).


Je ne me sens pas malade, alors pourquoi est ce si important de faire baisser mon taux de cholestérol ?

Le cholestérol en excès se dépose sur les parois des artères (notamment celles des artères coronaires qui sont les artères nourricières du coeur) au risque de les obstruer.
En effet, les dépôts de cholestérol entraînent des rétrécissement qui limitent l’arrivée du sang et donc de l’oxygène qu’il transporte au muscle cardiaque. Il peut alors survenir ce que l’on appelle "l’angine de poitrine", voire l’infarctus du myocarde si l’artère est complètement obturée.
c2.gif
L’hypercholestérolémie est donc un facteur de risque majeur se survenue d’accidents cardiovasculaires et de leurs complications. Il est donc essentiel de ramener le taux de cholestérol à la normale.
Cependant, il existe d’autres facteurs qui, associés à l’hypercholestérolémie, augmentent le risque d’événements cardiovasculaires (plus il y a de facteurs, plus le risque est élevé). On peut influer sur certains de ces facteurs (ex : le tabac), mais d’autres ne sont pas modifiables (ex : l’âge).


Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire modifiables ?

Il y en a 4 :
1. Le tabac :
il est prouvé que le tabagisme est un facteur de risque important dans la survenue des accidents cardiaques chez l’adulte jeune et en particulier chez la femme surtout si elle prend une pilule contraceptive. Il est donc important d’arrêter de fumer lorsqu’un hypercholestérolémie est détectée.
c4.gif
2. L’hypertension :
L’hypertension artérielle prédispose aux accidents cardiaques en limitant la possibilité de dilatation des artères du coeur lors de l’effort. L’exercice physique ainsi que la diminution de consommation d’alcool contribuent à réduire la tension. Si la tension est trop élevée, le médecin traitant pourra prescrire un traitement anti-hypertenseur. (voir la liste des aliments riches potassium et pauvres en sodium)
3. Le diabète :
le diabète, caractérisé par un excès de sucre dans le sang, est responsable à la longue d’un rétrécissement et d’un durcissement de toutes les artères ainsi que d’une accélération des mécanismes de dépôt du cholestérol.
Les mesures diététiques (notamment limitation de consommation de sucres et de lipides) ainsi que l’activité physique participent à la régulation de la glycémie.
Si la glycémie est trop importante, le médecin pourra prescrire un médicament antidiabétique.
4. un taux de HDL-Cholestérol trop bas :
si votre taux de HDL - Cholestérol ("bon cholestérol) est inférieur à 0.35 g/l , ceci est considéré comme un facteur de risque supplémentaire. En revanche, si ce taux est Supérieur à 0.60 g/l , c’est un facteur "protecteur".


Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire non modifiables ?

Il y en a 3 :
1. L’âge et le sexe
Autant pour l’homme que pour la femme, l’âge augmente le risque de survenue d’accidents cardio-vasculaires. L’âge est considéré comme facteur de risque à partir de 45 ans chez l’homme et 55 ans chez la femme ou en cas de ménopause précoce. En effet, la femme profite d’une protection naturelle hormonale jusqu’a la ménopause.
c9.gif
2.Les antécédents dits "familiaux" :
Génétiquement, certaines familles sont plus à risque que d’autres. C’est pourquoi, si l’un de vos proches parents (père, mère, frère, soeur, oncle, tante...) a souffert ou souffre de problèmes cardio-vasculaires (infarctus du myocarde avant 55 ans ...) vous êtes plus exposé au risque cardiovasculaire.
3. Les antécédents dits "personnels" :
Si vous avez eu un infarctus du myocarde ou si vous souffrez déjà d’angine de poitrine ou d’artériopathie, vous êtes considéré à risque. Comme nous l’avons vu précédemment, le fait que vous ayez vous même de tels antécédents entraîne un risque supplémentaires pour vos enfants que l’on conseille de surveiller à l’âge adulte.

Jusqu’ou mon cholestérol doit il baisser ?

Ce qu’il est important de juger, c’est le taux de mauvais cholestérol ’LDL - Cholestérol" et non le cholestérol total. Car c’est de lui que dépend essentiellement le risque de survenue d’un accident cardiovasculaire.
c8.gif Des spécialistes ont déterminé des taux de LDL - Cholestérol à atteindre en fonction du nombre de facteurs de risque. Plus ce nombre est élevé, plus le taux de LDL - Cholestérol doit être diminué (par exemple jusqu’à une valeur inférieure à 1g/l chez le patient ayant déjà eu des problèmes cardiovasculaires).
Votre médecin est le seul apte à déterminer spécifiquement le taux de LDL - Cholestérol que vous devez atteindre.


Comment faire baisser mon cholestérol ?

C’est toujours par la diététique que l’on commence à traiter une hypercholestérolémie. Mais il peut être nécessaire de lui associer un traitement médicamenteux.

c5.gif

La diététique :

Les principes de la diététique de l’hypercholestérolémie sont simples. Il faut réduire la consommation en graisses néfastes et en cholestérol. Votre médecin commencera par vous donner des conseils diététiques. Parallèlement, il vous aidera pour améliorer votre hygiène de vie.


Les traitements médicamenteux :

si les mesures diététiques sont insuffisantes, un traitement médicamenteux vous sera alors proposé pour normaliser votre taux de cholestérol. Ce traitement n’évitera pas la poursuite des mesures diététiques, ni les consignes de bonne hygiène. Il existe plusieurs famille de médicaments qui peuvent abaisser les taux de cholestérol et de triglycérides. Votre médecin choisira le traitement le mieux adapté à votre cas. Ce traitement sera la plupart du temps à poursuivre indéfiniment.


Quelles sont les graisses à éviter et les graisses à conserver ?

c7.gif

Un régime destiné à faire baisser le cholestérol nécessite au quotidien une attention particulière sur la consommation d’aliments riches en graisse (lipides). D’autant plus que certains aliments contiennent des graisses dites "cachées".



Graisses visibles

Favorables

  • - Huile d’olive
  • - Huile de colza
  • - Huile d’arachide (pour les fritures)
  • - Huile de tournesol
  • - Huile de maïs
  • - Huile de pépins de raisin
  • - Huile de soja
  • - Margarines végétales molles

Défavorables

  • - Beurre
  • - Crème
  • - Saindoux
  • - Palme (margarines dures)

Graisses cachées

Favorables

  • - Poissons
  • - Volailles (sans la peau)
  • - Porc maigre (filet mignon)
  • - Jambon
  • - Avocat

Défavorables

  • - Mouton
  • - Boeuf
  • - Porc gras
  • - Charcuteries grasses
  • - Fromages gras
  • - Lait entier
c6.gif