Conseils de santé & Services officinaux

Publicité

Publicité

Pharmaxie ne créé pas d'article. Pharmaxie héberge les articles

Article de santé

Catégorie : Sommeil Nouvelle recherche
Note
 

Sommeil

Les troubles du sommeil, les bons réflexes à adopter.

Les troubles du sommeil

Les bons réflexes


Sieste1.gif

Les troubles du sommeil


Bien calé dans votre lit, la couette remontée jusqu’au menton, vous attendez les signes annonciateurs d’un repos bien mérité... Dans le meilleurs des cas, 5 à 10 minutes suffisent pour vous endormir. Votre corps se détend votre respiration devient paisible, et commence ce que l’on appelle la phase de sommeil lent. Elle se prolonge pendant un peu plus d’une heure et permet de récupérer de la fatigue physique. Ensuite, arrive le rêve et, sous vos paupières closes, vos yeux s’animent de mouvements rapides. Cette phase de sommeil dit rapide ou paradoxal dure un petit quart d’heure chez l’adulte. Survient alors un nouveau cycle où se succèdent sommeil lent et sommeil paradoxal, et ainsi de suite jusqu’au réveil, le tout pendant une durée moyenne de 7 à 8 heures.
Dormir 5 à 6 heures par nuit n’est pas forcément anormal. Car l’insomnie ne se juge pas sur la durée du sommeil mais sur sa qualité.
Dans la majorité des cas, des facteurs psychologiques sont à l’origine des troubles du sommeil : stress, surmenage, anxiété, chocs psychologiques... Autant de soucis qui perturbent les nuits.
L’insomnie peut être temporaire, comme pour Sylvain (34 ans) : "Après le décès de mon père, je me réveillais fréquemment à 4-5 heures du matin. Cela a duré quelques semaines, puis tout est rentré dans l’ordre".
Ce type de trouble est fréquent. Le cas est différent pour Yvonne (59 ans) : "Mes insomnies ont commencé à l’age de 30 ans, sans que rien de particulier se soit produit dans ma vie à ce moment là. Depuis c’est l’enfer. Certaines nuits, je ne parviens pas à m’endormir avant 3 ou 4 heures du matin. d’autres soirs, je m’endors comme une masse, pour mieux me réveiller 2 heures après. Impossible ensuite de fermer l’oeil de la nuit".
Comme 1 français sur 5, Yvonne souffre d’insomnie sévère, des troubles récurrents avec l’âge et assez fréquents chez la femme. Dans tous les cas, des moyens simples, tels que la phytothérapie, peuvent vous aider à abandonner progressivement la prise de somnifères. La phytothérapie ne provoque ni somnolence au réveil, ni dépendance. Elle vous permet de vous détendre... et de retrouver un sommeil de bébé !


Les bons réflexes


  • - Évitez les repas trop riches ou trop épicés, ou les stimulations intellectuelles ou émotionnelles (film violent)
  • - Respectez votre rythme de sommeil : vos yeux picotent, votre vue se trouble, votre tête est lourde, vous baillez. Direction dodo ! Si vous luttez, il faudra attendre entre 1h30 et 2h10 que le prochain cycle de sommeil arrive.

Si le sommeil tarde à venir mieux vaut vous lever et avoir une activité calme. Tout est bon, sauf ce qui énerve !
Levez vous à heure fixe : même si vous avez mal dormi. Rien de tel que la régularité pour remettre votre horloge interne à l’heure.