Conseils de santé & Services officinaux

Publicité

Publicité

Pharmaxie ne créé pas d'article. Pharmaxie héberge les articles

Article de santé

Catégorie : Peau Nouvelle recherche
Note
 

Soleil

Pour profiter au maximum du soleil sans risques cet été, il faut le connaitre et se protéger.

Les différents types de peau

Les effets du soleil

La protection

L’index UV

Classification des solaires

Recommandations


soleil_2x.JPG

Les différents types de peau.


Pour profiter au maximum du soleil sans risques cet été, il faut le connaitre et se protéger.
La peau se défend grâce à divers moyens naturels :


  • La pilosité (le cuir chevelu) ne protège que très faiblement des rayonnements
  • La sueur contient de l’acide urocanique qui nous défend contre les UVB
  • Les lipides de surfaces

La couche cornée peut ainsi arrêter jusqu’a 60 % des UVB.
La mélanine constitue le seconde barrière de protection contre ces rayons. 90 % de ceux qui ont franchi la couche cornée sont stoppés par ce pigment. Il est produit par les mélanocytes qui l’exportent vers d’autres cellules. La mélanine agit alors comme un véritable parasol qui protège le matériel génétique contre les rayonnements. Cependant il ne faut pas oublier que les coups de soleil sont un signal d’alarme. Sans cet avertissement, un individu bronzé aura tendance à s’exposer plus longtemps, inconscient de la quantité considérable UV qu’il reçoit.
Notre capital de résistance au soleil est limité, il dépend directement de notre type de peau (le phototype). Le connaitre pour mieux se protéger est essentiel. Voici ces phototypes.


Phototype Type de peau
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • sujets roux à peau laiteuse
  • blonds à peau claires
  • blonds à chatains de carnation claire et mate
  • bruns à peau mat
  • bruns à peau très mat
  • peaux noires

Les effets du soleil


Favorable soleil_pal.jpg Défavorable
  • - Les UVB sont essentiels à la synthèse cutanée de la vitamine D (les 2/3 viennent de l’exposition solaire)
  • - Le soleil améliore l’état de la peau notamment dans les de psoriasis, d’eczéma
  • - Son action est bénéfique sur l’humeur, car il favorise la production d’endorphines
  • - Production de radicaux libres (à l’origine du vieillissement accéléré, cassure des brins d’ADN...)
  • - Altération de l’ADN et des membranes cellulaires
  • - Mise en veille du système immunitaire (favorise à long terme la survenue des cancers)

La protection


Une bonne protection est donc nécessaire mais il faut savoir que tous les produits solaires laissent passer une partie des UV.
La dose de produit à appliquer est bien supérieure à celle que nous utilisons habituellement (0.5 ou 1 mg/cm² au lieu des 2 mg/cm² préconisés). Un photoprotecteur doit répondre à plusieurs critères :

  • - Efficacité : contre les UVA et UVB (les solaires d’indice UVB élevé et UVA faible sont à bannir)
  • - Innocuité : absence de pouvoir irritant, allergisant ou photosensibilisant
  • - Substantivité : capacité de rétention dans les couches supérieures de l’épiderme après l’application
  • - Photostabilité : le produit ne doit pas être dégradé par les rayonnements
  • - Acceptabilité cosmétique : étalement facile et homogène

La protection d’un produit est donnée par son indice UVB et UVA. Apprenons à les déchiffrer :


Indice UVB

Il sert à déterminer la protection contre les coups de soleil (érythèmes). Sa valeur n’est qu’approximative car elle dépend de facteurs variables (selon l’altitude,la latitude, la saison, le flux solaire n’a pas la même intensité), de notre activité et, bien sûr, de la quantité appliquée !


Indice UVA

Il nous indique le taux de protection contre cette partie du spectre responsable du vieillissement accéléré de la peau, des dermatoses et de l’apparition des cancers. On le mesure en observant la pigmentation déclenché par les UVA ou en mesurant le pourcentage de rayon arrêté par le produit.


L’index UV

L’index UV est une échelle définie par l’OMS. Elle renseigne sur l’intensité du flux solaire et sur les risques qu’il représente sur la santé. Il varie selon la latitude, l’altitude et la saison. Les différents risques pour la santé sont réparties en 9 échelons, le premier correspondant au risque le plus faible. Un index UV de 5 à 6 fait déconseiller la plage aux touts petits.



Classification des solaires

Classe Photoprotection Indice de protection (IP ou SPF)
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • maximale
  • très haute
  • haute
  • modérée
  • faible
  • >50
  • 20<...<40
  • 12<...<19
  • 6<...<11
  • 3<...<5

La classe est à choisir en fonction de la durée de l’exposition et de votre phototype.


Recommendations


Voici 11 recommandations pour vous aider à mieux bronzer :

  • - Limiter le temps d’exposition. Eviter de dépasser 1 ou 2 heures de bain de soleil.
  • - Appliquer régulièrement des produits adaptés à votre phototype, aux conditions d’utilisation et à votre activité
  • - Plus votre phototype est clair plus il faudra être prudent et s’exposer progressivement.
  • - NE JAMAIS S’EXPOSER APRES L’APPLICATION DE PRODUIT PARFUMES OU LORS DE L’UTILISATION DE MEDICAMENTS PHOTOSENSIBILISANTS.
  • - Eviter de s’exposer pendant les heures les plus chaudes (entre 11 heures et 16 heures)
  • - Préférer le soleil du matin ou de la fin de l’après-midi pour bénéficier de la filtration UVB par l’atmosphère
  • - Penser à boire régulièrement
  • - Recourir à la protection vestimentaire (tee-shirt, chapeau, lunettes anti-UV)
  • - Ne pas oublier qu’un vent frais, un autobronzant, des nuage, la baignade, les sols réfléchissants (neige, eau, sable),l’altitude sont de faux amis qui vous font oublier l’intensité du rayonnement
  • - S’essuyer soigneusement après un bain (effet "loupe" des gouttes d’eau)
  • - Surveiller les grains de beauté. Un grain de beauté qui gratte, rougit, change de couleur, de taille doit vous faire consulter un dermatologue