Conseils de santé & Services officinaux

Publicité

Publicité

Pharmaxie ne créé pas d'article. Pharmaxie héberge les articles

Article de santé

Catégorie : Grossesse, femme Nouvelle recherche
Note
 

Cycle menstruel et contraception

Au début du cycle menstruel, quelques follicules se développent. Seul un follicule dominant arrive à maturité, appelé follicule de De Graaf... Cycle menstruel, Méthodes de contraception sans ordonnance... Que faire en cas d'oublie de pilule contraceptive ?

TN01335_.gif

Le cycle menstruel

Méthodes de contraception sans ordonnance

Que faire en cas d’oublie de la pilule contraceptive ?


Le cycle mentruel


Au début du cycle menstruel, quelques follicules se développent. Seul un follicule dominant arrive à maturité, appelé follicule de De Graaf. Il s’ouvre et libère l’ovule : il s’agit de l’ovulation. A ce moment la, le follicule se transforme en corps jaune. L’ovule pénètre dans les trompes, où en 3 à 4 jours il s’achemine dans la cavité utérine. Si il est fécondé, il s’y implante sinon l’ovule vit environ 24 heures et le corps jaune est sécrété pendant 12 à 14 jours. Puis arrivent les règles et un nouveau cycle commence.


Méthodes de contraception sans ordonnance


Les spermicides


Ils se présentent de différentes façons :

  • - Crèmes
  • - Ovules
  • - Comprimé gynécologique
  • - Gels ou éponge (tampon)

Leur délais et leur durée d’action sont variables.
Immédiat à 10 minutes pour le délais et de 2 à 24 heures pour la durée d’action.
Leur indication est :

  • - non utilisation d’un contraceptif oral ou intra-utérin
  • - pré-ménopause
  • - oubli régulier d’un contraceptif oral
  • - jeune femme ayant peu de rapports sexuels
  • - jeune fille ayant des cycles mal établis
  • - après un accouchement ou une interruption de grossesse volontaire ou non

Méthodes naturelles et mécaniques


Il existe plusieurs méthodes :

Les tests d’ovulation


Mini-ordinateur avec des bâtonnets de tests, s’adressant à des femmes de 25 à 45 ans où les cycles sont plus réguliers. Détermination des jours fertiles en testant le taux hormonal. Chaque mois, il faut entrer le début des règles, puis une petite lampe s’allume de couleur différentes en fonction des jours fertiles ou non. 16 tests sont nécessaire le 1er mois puis 8 le 2éme. Coût : 100 euros environ
Les Autres tests permettent également de détecter la période féconde en testant le taux hormonal. Ils sont plus généralement utilisés pour aider la mise en route d’une grossesse.


Autres méthodes dites "Barrière"


Préservatifs masculins
Indication également en prévention contre les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST). Bonne efficacité, coût moindre
Préservatif féminin
Il se dispose dans le vagin. Il est à usage unique et peut utiliser pendant les règles. Protège des MST
Cape contraceptive
Coiffe le col de l’utérus avec une dose de spermicide déposée au fond. Ce système, stoppe les spermatozoïdes dans leur ascension vers le col utérin. Il est prescrit par un médecin ou une sage femme afin de déterminer la taille et de le poser, il est à éviter chez la jeune fille.


Les autres méthodes


Méthode Ogino-Knaus
Il s’agit de déterminer la période féconde grâce à des calculs sur le nombre de jours des cycles le plus court et le plus long. Nécessité d’étudier ses cycles sur 1 an environ. Ne peut être utiliser après accouchement et avortement volontaire ou non.
Méthode Ogino : Le 1er jour de fécondité : ôter 18 au cycle le plus court, Le dernier jour de fécondité : ôter 11 au cycle le plus long.
Méthode Knaus : Le 1er jour de fécondité : ôter 17 au cycle le plus court, Le dernier jour de fécondité : ôter 13 au cycle le plus long.


temperature.gif

Méthode des températures
Relevé quotidien des températures matinales.
Décalage des températures au moment de l’ovulation générée par la progestérone.
Prendre sa température tous les matins à la même heure.

36 et 36.5 entre les règles et l’ovulation
36.5 et 37.2 au moment de l’ovulation
36 et 36.5 lorsque les règles surviennent
Ne peut être utiliser après accouchement et avortement volontaire ou non, travail de nuit et pré-ménopause.



J0076206.gif

Méthode Billings
Il s’agit de repérer l’ovulation en observant l’aspect du mucus cervical.
Recueillir un peu de sécrétions vaginales pour en apprécier la couleur et la consistance entre le pouce et l’index.
Le mucus est plus abondant au début de la maturation folliculaire.
Il se modifie jusqu’a l’ovulation où il devient brillant, élastique et filant.
Ensuite le corps jaune est sécrété, il devient opaque et collant.
Éviter les rapports ou utiliser une contraception locale dés l’apparition du mucus brillant ainsi pendant 4 à 5 jours.
Méthode peu sure car modification du mucus en cas de rapport.


Que faire en cas d’oublie de pilule contraceptive ?


La pilule estroprogestative est très efficace mais une femme sur 10 l’oublie au moins une fois dans le mois ! Or les mini et micropilules imposent une prise très régulière : une heure de battement dans l’horaire seulement. Les pilules normodosées, elles, acceptent des dérivés de plusieurs heures. En outre, l’interruption de 7 jours pour "voir les règles est une interruption limite. Un jour supplémentaire d’arrêt et les ovules en profitent pour venir à maturation. Le risque de grossesse n’est donc pas parfaitement contrôlé.
Une contraception d’urgence (efficace) est souhaitable s’il y a eu rapport sexuel dans 72 heures avant l’oubli, particulièrement si l’oubli concerne la 3é semaine de plaquette
La méthode estroprogestative consiste à prendre 2 comprimés (Stédiril®) à 12 heures d’intervalle, dans les 48 heures qui suivent le coït ( un délai de 72 heures donne de moins bons résultats). Par exemple : sortie en boite, rencontre à minuit, oeuvre de chair à 3 heures du matin, dodo. Réveil à 10 heures, affolement à midi. Que faire ?
Prendre 2 pilules normodosées dès que possible et renouveler les 2 pilules 12 heures plus tard. La charge ponctuelle en hormones provoque des nausées puis des règles de privation qui emportent l’éventuel oeuf fécondé.
Plus récente, la prise d’un progestatif (lévonorgestrel) repose sur le même principe. On trouve en pharmacie (vente libre) des boîtes spécialement conditionnées avec 1 comprimé à prendre au plus vite (dans les 72 heures) et un 2éme à prendre 12 heures plus tard. L’efficacité est identique pour des effets secondaires moins désagréables (moins de nausées).

La contraception d’urgence Premier recours : la pose d’un stérilet au cuivre dans les 5 jours suivant le rapport fécondant. Délicate chez la jeune fille et les femmes n’ayant pas eu de grossesse, cette méthode est rarement pratiquée en France. Le deuxième recours est la pilule du lendemain, dont il y a deux versions hormonales : estroprogestative ou progestative seule.
Attention ! cette contraception est opportuniste, pas systématique : pour votre tranquillité il vaut mieux prévoir et consulter son médecin. Reste le préservatif (bien employé) d’accès libre, de prix modique et d’usage impromptu.