Conseils de santé & Services officinaux

Publicité

Publicité

Pharmaxie ne créé pas d'article. Pharmaxie héberge les articles

Article de santé

Catégorie : Peau Nouvelle recherche
Note
 

Acné

Qu'est-ce-que l'acné ? C'est une maladie de la peau très courante, qui touche environ 80% des adolescents... Ses causes et ses traitements.

acne.JPG

L’acné c’est quoi ?

Les causes de l’acné.

Les traitements.


L’acné, c’est quoi ?

L’acné est une maladie de la peau due à l’inflammation des follicules pileux (pores où se trouve un poil) et des glandes sébacées (voir l’image de la structure de la peau).


Qui est concerné ?


Des complications ?

C’est une affection très courante. Environ 80% des adolescents sont concernés, majoritairement des hommes, 10% nécessitant une prise en charge médicale et 1% d’entre eux subissant des troubles thérapeutiques. Cependant on peut le rencontrer à tous les âges : le nouveau-né, l’enfant prépubère et l’adulte (essentiellement chez chez la femme cette fois ci) peuvent être touchés.
Une complication plus rare existe cependant : le rhumatisme acnéique qui atteint les points d’insertion éphiphysaires des tendons, des ligaments et des capsules articulaires, ce qui entraine une destruction de l’os aux points d’insertion suivi généralement par l’ankylose de l’articulation due à la calcification des ligaments. Cette acné justifie des traitements de fond. L’acné se développe généralement dans des régions spécifiques comme le visage, le dos ou la poitrine.


Description de l’acné.

Les glandes sébacées produisent le sébum, une substance huileuse qui donne son élasticité à la peau. Si la production de sébum est trop importante, les pores de la peau se bouchent. Des comédons ou microkystes se forment. Lorsqu’ils sont fermés, on les appelle points blancs. Quand les pores de la peau restent ouverts, les comédons deviennent noirs à cause de l’oxydation du sébum au contact de l’air. Ceux-ci sont les fameux points noirs. Ce type d’acné légère à modérée, non inflammatoire, peut se soigner par un traitement local. Il arrive que certaines bactéries anaérobiques (ne supportant pas l’oxygène), présentes normalement dans les follicules pileux, se multiplient anormalement. Une inflammation se déclenche alors et les points noirs se transforment en papules (1 à 4 mm) ou pustules (boutons renfermant du pus). Si l’inflammation s’aggrave, ces pustules peuvent se transformer en nodules ou kystes, des lésions inflammatoires sévères. Il s’agit d’une acné modérée à grave et inflammatoire qui peut laisser des cicatrices, des microcratères, des cicatrices en relief ou au pire un aspect grêlé.
L’acné n’est pas contagieuse.


Structure de la peau :

struct_peau.JPG

Les causes de l’acné.

La recherche montre que l’acné est directement associé à l’hérédité et à l’adolescence. En effet, cette affection touche essentiellement les adolescents et les jeunes adultes jusqu’à 25 ans. L’acné peut durer de 3 à 5 ans.


Des causes hormonales :

On sait que les androgènes (hormones sexuelles) jouent un rôle dans le développement de l’acné car elles augmentent la sécrétion de sébum. Pendant l’adolescence, les garçons sont souvent plus sévèrement atteints que les filles, car ils produisent 10 fois plus d’androgènes. En revanche à l’âge adulte, les femmes ont des poussées d’acné se produisant souvent cycliquement, selon la période du cycle menstruel et certaines pilules contraceptives peuvent le provoquer. L’usage de stéroïdes (pour augmenter la masse musculaire) est aussi un facteur de risques.


L’usage de produits cosmétiques :

Certains produits cosmétiques aggravent ou provoquent l’acné car ils sont comédogènes (favorisent l’apparition de comédons) : le savon à barbe, la brillantine, l’usage excessif de savons et de désinfectants, les crèmes grasses. Avant tout, il faut se nettoyer la peau avec un savon acide ou un lait de toilette et éviter le soleil. Les garçons doivent se raser au rasoir électrique. Gare au mythe ! Ni le chocolat, ni les frites, les bonbons ou les gâteaux ne provoquent d’acné. Il est inutile de vous priver !


Les caractèristiques de la peau :

A part les hormones, il semble que le facteur essentiel soit l’épaisseur de la peau. Plus la peau est fine, moins les pores risquent de se boucher. Tout ce qui est irritant contribue à épaissir la peau et favorise donc les points noirs et l’acné : le soleil, la sueur, le chlore, ainsi que les nettoyages trop décapants. Le soleil est particulièrement traître car il améliore momentanément l’aspect de la peau. Mais après les vacances, les boutons se multiplient ! En effet si les rayons UV ont une action anti-inflammatoire, l’épaississement de la couche cornée provoque une incrustation plus profonde des comédons et microkystes entrainant la réapparition des problèmes dés que la couche supérieure de l’épiderme s’amincit.



Les traitements de l’acné.

Tous les traitements médicaux exigent plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant de donner des résultats. Ils ne fonctionnent que si on les utilise régulièrement. En cas d’acné mineure, un traitement local est envisagé. En cas d’acné moyenne, résistante au traitement local ou sévère, un traitement par voie générale est alors adopté.


Par voie locale ( en cas d’acnélégère à modérée) :

Les rétinoïdes :

Ils sont utilisés dans le cas d’acné non-inflammatoire et luttent contre la formation des comédons en normalisant l’hyperkératose folliculaire. La durée du traitement varie de 3 à 5 mois avec au début des risques de recrudescence, cependant on constate une amélioration au bout de 6 semaines de traitement.La trétinoïne en fait partie, elle accèlere le renouvellement des cellules de la peau. Assez irritant, ce traitement demande de la patience pour pouvoir trouver le bon dosage. Plusieurs mois sont nécessaires avant un résultat complet. Il a aussi un effet lissant antirides !


Les antibactériens locaux :

Eux ne luttent pas contre les comédons et sont donc inactifs sur l’acné non-inflammatoire. Ils sont donc surtout employés dans l’acné inflammatoire légère à modérée. L’amélioration se produit en 3 à 4 semaines. Cependant on ne peut prolonger le traitement au-delà de 4 à 6 mois pour éviter la resistance des bactéries visées.Les antibiotiques topiques comme la clindamicyne, l’érythromycine réduisent l’infection bactérienne.


Le peroxyde de benzoyle :

Il pénètre profondément dans la peau et détruit les bactéries qui provoquent l’acné. Il assèche et réduit l’épaisseur de la peau, libère les follicules bloqués. Cependant, il est très irritant et fait peler. Il vaut mieux choisir le dosage le plus faible (2,5%) qui sera aussi efficace sur les bactéries mais moins irritant. Attention, il faut bien laisser sécher avant de s’habiller, ce produit blanchit les vêtements.


L’acide salicylique :

lorsque le peroxyde de benzoyle est mal supporté, c’est une solution de rechange intéressante. Ce produit n’attaque pas les bactéries mais il amincit l’épaisseur de l’épiderme et permet de nettoyer en profondeur les pores de la peau.


Par voie générale ( en cas d’acné modérée à grave)

Les antibiotiques per os :

Ils agissent pendant la phase inflammatoire de l’acné, ils inhibent la prolifération de Propionibacterium acnes, les lipases bactériennes et réduisent la concentration des acides gras libres. On peut citer dans cette catégorie la tértracycline, l’érythromycine et la minocycline. La durée du traitement est d’au moins 3 mois.


L’isotrétinoïne :

En cas d’acné très sévère, ce produit a transformé la vie de nombreux acnéiques. Connue sous le nom de Accutane©, son action est spectaculaire et règle 80% des cas en 6 mois. La production de sébum, la formation des comédons et la prolifération des bactéries sont réduites dès les premières semaines de traitement. Bien que très efficace, les dermatologues ne la prescrivent qu’ après l’ échec d’un traitement antibiotique en raison de ses effets secondaires : La grossesse est formellement prohibée pendant tout le traitement car l’isotrétinoïde engendre de graves anomalies chez les foetus. Elle peut aussi provoquer une sécheresse des lèvres, de la peau et des yeux, des douleurs articulaires et des maux de tête. Ces effets secondaires sont réversibles à l’arrêt du traitement.


acne_traitement.JPG

Source : Dr Alain Dubos, toutapprendre.com.